Association loi 1901 - La Maison du Soulagement et de la Douleur

Arthrose : 9 patients sur 10 se plaignent !

article-journal-LE-POINT

 

Traiter l’arthrose naturellement avec la thérapie par Champs Magnétiques pulsés

Genou, hanche, épaule… Les articulations unissent les os entre eux et permettent d’effectuer les mouvements du quotidien. L’arthrose est une maladie des articulations: pour bien comprendre comment elle apparaît et quels sont les dégâts qu’elle entraîne, il est nécessaire de faire un petit focus sur l’anatomie d’une articulation avant de voir comment soigner l’arthrose naturellement.

Une articulation est composée de plusieurs éléments :

articulation

 

 

  • La capsule entoure l’articulation et délimite la cavité articulaire,
  • Le cartilage,
  • La membrane synoviale tapisse l’intérieur de la capsule et produit le liquide synovial (ou synovie), qui lubrifie l’articulation et nourrit le cartilage des extrémités osseuses,
  • Les ligaments stabilisent l’articulation,
  • Les muscles s’insèrent, grâce à leurs tendons, sur la capsule et les os.

 

Les deux extrémités osseuses (« os sous-chondral » : situé sous le cartilage) qui composent une articulation sont recouvertes de cartilage. C’est grâce à lui, que les deux os vont pouvoir glisser l’un sur l’autre et ainsi, assurer la mobilité de l’articulation. La stabilité de l’articulation est assurée par une capsule qui constitue une sorte de sac dont la partie interne est tapissée par une membrane : la membrane synoviale. Cette dernière va sécréter le liquide articulaire appelé aussi liquide synovial qui « lubrifie » l’articulation et qui nourrit le cartilage.

Les muscles, par l’intermédiaire de leurs tendons, s’insèrent sur la capsule et sur l’os péri-articulaire. Ils assurent la stabilité et la mobilité de l’articulation.

On se rend compte ainsi, que le cartilage joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l’articulation, en permettant la glisse des surfaces articulaires l’une sur l’autre, lors des mouvements.

Le cartilage est un tissu spécialisé, un peu particulier :

cartilage

 

Le processus arthrosique :

articulation2

Le rôle du vieillissement dans la survenue de l’arthrose n’est pas primordial, comme on le croit trop souvent. Il joue bien sûr un rôle en rendant le cartilage moins apte à résister aux agressions, mais à lui seul il ne peut pas déclencher une arthrose.

L’arthrose est un vrai processus pathologique, fait de destruction et de réparation : c’est une maladie à part entière et non le simple tribut à payer au vieillissement.

C’est en réponse à un excès de pression sur le cartilage que le processus arthrosique va se déclencher. Deux types de réaction sont observés :

Réaction mécanique

Cette hyperpression induit une rupture du filet de collagène. Le cartilage gonfle d’eau (œdème), devient plus fragile, se fissure, s’ulcère et finit par perdre de son volume, s’amincit et se fragmente. Des fragments de cartilage vont tomber dans la cavité articulaire.

Réaction biologique

Sous l’effet de l’hyperpression, les chondrocytes deviennent hyperactifs et secrètent davantage de protéoglycans et de collagène, mais aussi davantage d’enzymes de destruction. On dit qu’il existe une augmentation générale du métabolisme, d’abord en faveur de la synthèse (tentative de réparation du cartilage), puis en faveur de la destruction. Ces cellules finissent par s’épuiser et mourir.

Si le cartilage est le premier atteint au cours de l’arthrose, les autres éléments de l’articulation vont également être touchés. Ainsi la membrane synoviale, va chercher à « nettoyer » les fragments de cartilage tombés dans la cavité articulaire. Elle va réagir par une « inflammation » qui peut se traduire par un épanchement de synovie (production trop abondante de liquide synovial. Quant à l’os sous chondral, il va s’épaissir en réaction à cet excès de pression et produire une collerette osseuse en périphérie de l’articulation. Cette prolifération d’os néoformée s’appelle l’ostéophyte (cet épaississement et les ostéophytes se voient sur les radiographies)

A l’échelle macroscopique les lésions de l’arthrose vont se traduire par :

  • un pincement de l’interligne articulaire, du fait de l’amincissement du cartilage, c’est à dire de l’espace entre les deux extrémités osseuses,
  • et une densification de l’os sur lequel repose le cartilage ou os sous chondral.

Ces modifications anatomiques sont bien vues sur les radiographies.

Radiographie d'un genou droit normal de face.

Au cours d’une arthroscopie, les lésions du cartilage sont bien visibles :

arthroscopie

L’arthrose affecte environ 17 % de la population et le nombre de personnes qui en souffrent en France et se demandent comment traiter l’arthrose est évalué entre 9 et 10 millions. Dans l’illustration qui suit, vous découvrirez la liste des articulations les plus souvent touchées (arthrose diagnostiquée en radiologie).

squelette

L’arthrose de la colonne vertébrale est la plus fréquente, mais c’est aussi celle qui est le plus souvent silencieuse. De ce fait, des douleurs du dos qui conduisent à la réalisation de radiographies et à la découverte d’une arthrose de la colonne vertébrale, n’impliquent pas que ces douleurs sont liées à cette arthrose.

Les membres supérieurs : Epaules

 

L’arthrose des doigts est la seconde localisation par ordre de fréquence décroissante. Elle se traduit par des déformations (nodosités d’Heberden et de Bouchard, du nom des médecins qui les ont décrites au XIX° siècle). Elles se caractérisent par des déformations irréversibles (liées aux ostéophytes), mais le plus souvent la douleur, qui survient volontiers par poussées, ne se manifeste que pendant la formation des ostéophytes (quelques semaines à quelques mois) et disparaît ensuite.

Parce qu’elles touchent de grosses articulations qui portent le poids du corps, les arthroses de la hanche et du genou, bien que plus rares, sont les plus invalidantes.

Toutes les autres articulations peuvent être touchées par l’arthrose, mais l’épaule, le coude, le poignet, la cheville sont plus rarement atteints.

Comment soigner l’arthrose naturellement ?

Ces différents types d’arthrose n’arrivent pas forcément à être traités avec un traitement chimique classique. Par contre, l’efficacité de la thérapie par champs magnétiques pulsés a été prouvée. Comment soigner l’arthrose naturellement avec cette pratique ? Les champs magnétiques pulsés s’infiltrent dans les cellules atteintes. Ces dernières ne sont plus équilibrés car malades. La thérapie va permettre de rééquilibrer leurs charges positives et négatives. Vous savez maintenant comment traiter l’arthrose.

 

 

Les membres inférieurs - Genou / genou arthrosique

 

La hanche : Hanche saine / Hanche arthrosique

bloc-temoignages     bloc-essai-gratuit     bloc-presse